Académie Kami no San

Académie Kami no San, Trois dieux, des esprits protecteurs un conflit mortel.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kôya Shûra

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 13:22

~Identité~

Nom: Shûra
Prénom: Kôya
Age: 16
Origine: Japonais
Sexualité: Je vous demande pardon ? Oo… C’est un homme, hétéro, bien que plutôt rienophile ses temps-ci oO…

~Information~

Histoire: Originaire d’une famille modeste, Kôya n’as jamais eut l’impression de manquer de quelques chose tout en vivant dans un petit appartement et recevant des cadeau qu’en de rares occasions. Il manger à sa faim, dormait sans grosse difficulté, et, en tant qu’enfant unique, recevait souvent l’affection et l’attention de ses parents. La seule chose qui le rendait étrange était sa chevelure blanche et fine qui poussait à une vitesse trop rapide, et sa tendance au silence. En effet, bientôt, malgré l’attention répété de ses parents, il ressentit la solitude, il n’avait qu’une amie très collante du nom de Shinami et des vagues connaissance, dont il ne se souvenait même pas le nom, après pourtant plusieurs année consécutive à suivre les même cours semaines après semaines. C’est à cette époque que le petit garçon de dix ans commença à élargir les balades avant de rentré, le plus loin possible, pour ne pas se sentir seul, quitte à prendre le bus ou as inquiéter ses parents.
Un jour, il arrivas, à force de sortit tardive, à la fin de la ville, au début de la forêt. Tout ses arbres, toutes cette verdures, tout ses chants d’oiseaux et animal minuscule qui courrait à son approche, c’était un véritable paradis pour l’enfant, habituer au mur gris et plat de la ville. Il se promit de revenir, et y retourna dés le lendemains. Puis le surlendemain. Et tout les jours d’après où il en avait l’occasion, ne fusse pour sentir qu’une seule seconde le parfum des bois.
Un jour d’hiver ou le cours de l’après-midi avait était annulé, Kôya, qui avait à présent douze ans, n’hésitât pas un instant quand à mentir à ses parents pour allait contemplé la magnifique forêt jusqu’aux soir. C’était, après tout, le plus beau "cadeau de noël en avance" qu’il pouvait lui offrir. Une fois sur place, il pris son courage et sa boussole à deux mains et s’enfonça dans l’enchevêtrement de branches, en quête d’aventure et de merveilles.
C’est là qu’il rencontra le Loup.
Ils tombèrent littéralement nez à truffe, et ils firent le même bond en arrière de surprise pour l’un, de peur pour l’autre. C’est là qu’il vit, à la patte de l’animal, une blessure qui semblait s’infecter. Vision d’un instant, le canin se retourna à la vitesse d’un éclair et disparus dans les broussaille.
« Attend ! » Hurla l’humain, sans savoir pourquoi « Revient ! Revient demain, au moins ! Je serais là avec… Je serais là avec de la viande !!!!! Tu reviendras, hein ?! Reviens !!! »
Il se tût, un peut essouffler et se sentant surtout idiot. Pourquoi avait-il parlé à cet animal ? Pourquoi vouloir l’aider, alors que s’il ne l’avait pas attaqué c’était certainement parce qu’il l’avait jugé trop fort pour lui ? Et aussi, croyait-il vraiment que la bête allait revenir le lendemain ? Il n’y avait guère de raison de faire ça… Mais une chose était sur dans son esprit. Sur et certaine. Inflexible, aussi.
Demain, il serait là avec de la viande, du désinfectant et des pansements.
C’est assis sur le sol, au même endroit que leur première rencontre, que Kôya attendait le Loup. Il ne savait pas si il allait venir, mais il l’espérer fortement, sinon qu’allait-il faire de la viande qu’il avait volé pour lui ? Et que répondrait-il si ses gentils parents lui demander pourquoi il avait pris ses pansements et se désinfectant ? Il pousser un soupir presque inaudible quand du bruit se fit entendre dans les buissons non loin de lui. Il leva immédiatement la tête, mais la seule chose qu’il vit fut deux yeux interrogateur et animaux. Sans plus d’hésitation, il décidas de passer à la pratique se qu’il savait au sujet des chiens, espérant que sa marche aussi sur les loups. Sinon… Il n’avait plus qu’as souhaiter que sa gentillesse naturel n’aille pas jusqu’à se laisser dévorer les entrailles.
Kôya baissas tout d’abord les yeux, puis poussas la viande devant lui et roula sur le dos. Il ne put retenir de jeter un rapide coup d’œil vers la bête, et il vit cette fois-ci son museau frémissant et le contour de ses oreilles, pointer vers l’avant. Intriguait, il s’approchas à pas de loup, dans tout les sens du terme, mais s’arrêtas sans oser s’approcher à moins de trente centimètre de son museau à la viande. Il ne comprenait pas en l’offrande.
« Viens » Murmuras alors le jeune homme « Viens, loup, je ne te ferrais pas de mal. La viande et as toi. Viens. »
L’autre fit un pas en avant. Encouragé, l’humain se mit à chantonner tout bas d’un ton rassurant, et finalement, patte après patte, l’animal sauvage fini par ramasser le cadeau du bipède et à la dévorer à toute allure, sans pour autant lâcher le donneur un seul instant. Heureux au plus haut point, le Shûra en profitas pour, d’une lenteur extrême, se retourner sur le ventre. Même si le Loup s’enfuit dés qu’il eut fini de manger, se fut pour Kôya comme une immense victoire.

Tous les jours jusqu’à ses 14 ans, il allas voir le Loup, lui donnant à manger, ne fusse qu’un petit peu, et la patte blesser qui l’avait fait revenir au premier abord fini par guérir sans lui. L’enfant ressentait une grande amitié dans se lien, mais n’osait pas croire que c’était réciproque, bien que le Loup fini par se laisser toucher et même caresser durant une courte période. Un jour où ils faisaient les courses en famille, une vieille femme les interpella, et déclara que l’enfant avait en lui un esprit protecteur. Les parents du jeune adolescent en avait entendue parler, et écoutèrent la vieille femme parler de leurs fils avec passion tandis que le concerné s’accrocher à eux, terrifiait sans savoir pourquoi. Kami no san fut le nom du "lycée" ou il devait s’inscrire que donna la femme âgée. Et il devrais y partir dés l’année prochaine, même si elle se trouver presque à l’autre bout du japon… Quand enfin la femme se tût, se furent ses parents qui entrèrent en effervescence, parlant en même temps à une allure incroyable, s’entrecoupant sans réellement se disputer.
Aucun des deux ne vit le regard mystérieux de l’inconnue se poser sur Kôya, ni n’entendit le murmure sec qu’elle lui lança :
« Deux âmes pour un seul corps, c’est trop ! »
Rapidement, elle fit un geste des doigts devant ses yeux, et Kôya eut l’impression qu’on lui arracher quelques choses.
Quand ceux qui l’avait fait naître se calmèrent, leurs conseillèrent avait disparus.
Se jour-là, quelques chose était mort en Kôya.

« Alors c’est vrais, tu vas partir dans un mois ?! »
Le ton choqué de sa seule amie Shinami glissas sur lui comme s’il n’exister pas.
« Oui. » Répondit-il distraitement. « Je vais très loin. On ne se reverra pas. »
Elle lui tenait la main et il marchait dans un parc. Pour la jeune fille, c’était très vert, très broussailleux, pour lui, comparer à la forêt, c’était pâle terne et triste. Moins que la ville, mais tout de même vide.
« Comment tu peux dire ça de cette manière là ??!!! »
Elle s’était arrêter, ça tirer sur son bras. Sensation désagréable, et il sentait que ça empirerais s’il continuer. Il s’arrêtas donc et se retourna pour voir pourquoi elle avait cessée de marcher. Le vide des arbres n’était rien comparé à son propre vide intérieur, depuis la veille. Le jeune homme se rendit compte qu’il n'avait pas du tout enregitrer se que la jeune fille venait de dire, et demandas donc, poliment :
« Pardon, tu disait ? »
L'expression qu'elle affichas ensuite lui fit se dire, dans un coin de lui, qu’il n’aurait pas dû parler comme ça. Elle était choqué, horrifié, au bord des larmes. Pourtant, elle les ravalas tant bien que mal et parvint as dire avec un calme relatif, d’une vois tremblante :
« Je ne veux pas que tu parte, Kô-chan. Je ne veux pas que tu t’en ailles. »
Il hocha la tête. Sa, il pouvait comprendre.
« Kô-chan, je… Je t’aime, Kô-chan !
Elle se précipitas en avant et colla ses lèvres sur les siennes. Bizarre, ça. Une plus grande partie de son cerveau décidas de s’engager sur l’instant présent et il en conclus qu’il aurait dû l’avoir deviner depuis longtemps, vue à quel point elle le coller depuis tout ses années. Pour lui, à ses souvenirs, sa avait toujours était une amie, mais rien d’autre qu’une amie. Quand elle s’écarta de lui, les larmes aux yeux, un éclair de lucidité lui fit comprendre qu’il aurait dû, et qu’il devait, avoir une réaction précise. Mais laquelle ? Mystère. Shinami le fixas, s’attendant à se qu’il ait cette réaction mystérieuse, puis finalement ferma les yeux et demandas, craintivement :
« Kô-chan… Est-ce que tu m’aimes, Kô-chan ? »
L’autre haussa négligemment les épaules.
« Il vaut mieux pas. Je vais partir d’ici et on ne se reverra plus jamais. Il vaut mieux que je commence à marcher tout seul dès maintenant. »
Il fit lâcher les main de la jeune fille, serrer autours de la sienne, puis s’éloigna, sans ne fusse qu’un demi regard en arrière. Elle ne le retint pas.
Le mois passas et ses parents et pseudos-amis prirent son comportement étrange comme de la tristesse de devoir les quitter pour aller vivre loin de tout se qu’il connaissait pour la première fois de sa vie.
Shinami ne lui adressas la parole qu’une fois encore, le jour de son départ, sans sourire et sous le nom de "Kôya-san".

L’année d’ensuite, après avoir vécue six mois seul dans un appartement avec pour seul compagnons occasionnel son loup qui l’avait suivit, il fut admis à Kami no San sans trop de difficulté, et fut Neutre, bien qu’à une époque il est était Bon. Celui qui avait risqué de se faire dévorer par le loup pour le sauver était indéniablement Bon. Mais depuis presque un an, aucune émotion n’était venue égayer sa vie, et il en avait conclue que la vieille femme lui avait volé son âme. De fait, se n’est qu’une sorte d’hypnose, un choc psychologique, mais il est si intimement persuadé d’être mort que tout désir de faire le bien était tuer avant de naître par son impression de mort.
Après avoir passée une année loin de toute amitié humaine, il a accepté, sous la menace de départ de son seul ami animal, de se faire des amis cette année. Du moins, essayé…
Physique: Il est assez grand, sans exagération cependant. Il déteste les manches longues, mais en porte quand même pour aller au lycée et en hiver. Ses cheveux blancs sont laisser négligemment tomber sur ses épaules, et il les coupe lui-même de temps en temps sans faire vraiment gaffe à se qu’il fait. Sa lui donne un air assez bizarre, parfois…
Sa tenue favorite consiste à un habit noir sans manche et un pantalon de la même couleur, sa couleur favorite par ailleurs, de loin devant le blanc obligatoire pour les Neutre. Ses yeux sont bleu et reflète souvent une froideur impressionnante, se sont d’ailleurs eux qui le vieillisse de plusieurs année, en plus de sont visage inexpressif et mature.
Ayant la forte tendance à retirer sa veste blanche dès le cours finit, il n’est pas rare de le voir porter du noir dans les couloirs de l’académie.
Qualité et Défaut:
Qualité : Il garde malgré son choc une grande gentillesse, et il est capable de rester maître de lui-même dans une situation de trouble sans problème, cette fois grâce à son changement. Il as une grande affection pour les animaux, sans compter son adoration pour les loups, et défendras quiconque rentre dans son cœur avec passion. Les souvenirs de son ancien chez-lui lui permettent également de se satisfaire de peu.
Défaut : Si il empêche quiconque de blesser ceux qu’il aime, sa ne l’empêche pas de les blesser, parfois sans s’en rendre compte. Il ne mâche pas ses mots et diras se qu’il pense et ne ressent pas avec une facilité souvent dur pour ses interlocuteur. Kôya reste très timide, et quasiment sans volonté depuis son changement, se qui peut le faire manquer à une promesse ou as un engagement quel que soit la force avec laquelle il s’y était décider au premier abord.


~Carnet Scolaire~

Année: Deuxième année
Orientation: [X] Neutre/ [X] Bon / [] Mauvais [Etant donnée son changement je me permet d’en coché deux. Ma foi, c’est Neutre à l’heure actuel et sa peut retourner à Bon n’importe quand.]
Niveau: D

~Esprit protecteur~

Nom: Kurasuii
Image:
Pouvoir: "Métamorphose animal", du loup.
Orientation: [] Neutre/ [X] Bon / [] Mauvais

~Vous~

Comment avez-vous connu le forum? Ben, c’est assez compliquer… Je chercher un forum, et comme google ne me donner pas satisfaction, je suis allez sur un topsite, puis de partenaire en partenaire jusqu’à tomber sur se forum qui parait sympathique ^^. (Kôya : Et… C’est compliquer, ça ?) (Moi : Bon, ça vas T_T)


Dernière édition par Kôya Shûra le Mer 8 Avr - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Akimoto
Rêveur & Manipulateur & Admin
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 23/03/2009

Information
Mon Orientation: Neutre
Spirit's Orientation: Neutre
Vous et les Autres:

MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 14:19

Bienvenue à toi,

Encore l'avatar et ton année pour ta validation.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 14:31

Bienvenue et bon RP parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 14:52

Pour l'année, sa y est c'est mis... Pour l'avatar, je comprend pas, j'en avait mis un et il as disparus ><"""...

Sinon merci à vous deux ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 15:27

Si tu veux je peux te le mettre l'avatar Smile
donne moi juste ou tu l'as trouvé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 15:30

J'l'avait remis et il est repartit T_T...

http://mangaanime.ifrance.com/spiral/EYES2.JPG

Si il y as que l'image qui as un problème je peut en trouver une autre à la limite, mais c'est énervant ><.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Akimoto
Rêveur & Manipulateur & Admin
avatar

Messages : 181
Date d'inscription : 23/03/2009

Information
Mon Orientation: Neutre
Spirit's Orientation: Neutre
Vous et les Autres:

MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 16:12

Salut,

J'ai essayé ton lien mais il ne fonctionne pas!

Essaye d'en trouver une autre.

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Mer 8 Avr - 17:29

J'en ai momentanément changé pour une franchement bof, je change quand je trouve mieux ><.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kôya Shûra   Jeu 9 Avr - 8:02

C'est super Smile

Si t'en trouve un n'hésite pas Smile

Encore une fois bienvenue et au plaisir de Rp avec toi Smile

Byyye Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kôya Shûra   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kôya Shûra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Kami no San :: Guide du nouveau :: ~Carnet des membres ~ :: Elèves :: validés-
Sauter vers: